Equilibre vie privée/professionnelle
Précédent

1 de 542

Suivant
Article suivant:

Quel est le plus grand tabou sur votre lieu de travail ?

Quel est le bon moment pour changer de job ? 4 facteurs cruciaux à prendre en compte

changerjob4

"Si vous êtes bien payé, que vous vous amusez, apprenez et travaillez sur des projets qui ont du sens, considérez-vous comme chanceux" (Frank Vander Sijpe, directeur HR Trends & Insights chez Securex).

Beaucoup de gens hésitent à dire adieu à leur travail. Rien de plus logique, il s’agit d’une décision difficile à prendre. Les quatre facteurs ci-dessous déterminent la satisfaction au travail des gens. "Si l'un d'eux pose problème, vous feriez mieux de réfléchir à votre situation professionnelle".

La pandémie de coronavirus fait douter de nombreuses personnes au sujet de leur travail. "La meilleure façon d'évaluer une décision est de considérer ces quatre aspects", suggère Tomas Chamorro-Premuzic, référence internationale en matière de leadership et de gestion des talents, dans le magazine économique Fast Company. "Ceux-ci déterminent votre satisfaction professionnelle, ou ce qui vous manque pour être épanoui(e)".

1. Salaire

Il apparaît souvent que l'argent est un facteur faible pour déterminer la satisfaction au travail des gens. "En revanche, même si les travailleurs ne sont pas uniquement motivés par l'argent, ils fondent toujours leurs décisions de carrière importantes sur des facteurs financiers", suggère Tomas Chamorro-Premuzic. C'est pourquoi, selon lui, il est important de prendre du recul et de regarder non seulement le salaire, mais aussi d'autres facteurs.

Gagnez-vous correctement votre vie ? Comparez votre salaire avec celui des autres grâce au Baromètre des salaires Jobat

2. Amusement

Les emplois ennuyeux et monotones rapportent souvent beaucoup d'argent, poursuit Tomas Chamorro-Premuzic. Le monde compterait beaucoup moins de banquiers et d'avocats d'affaires s'ils gagnaient autant qu'un musicien lambda. De fait, la plupart des professions ou des carrières qui semblent intrinsèquement motivantes - du divertissement aux arts en passant par l'artisanat - paient généralement moins que de nombreux postes en entreprise.

La question pourrait dès lors être la suivante : est-ce que mon travail actuel est amusant ? Si vous détestez vous réveiller tous les jours et aller travailler, ou si vous avez peu de respect pour vos collègues ou votre patron (ou si vous en tirez parti), vous devriez peut-être envisager un travail qui vous procure plus de satisfaction. Ne sous-estimez pas l'impact de votre supérieur hiérarchique. Pensez au dicton suivant : les gens rejoignent des entreprises mais quittent des patrons.

6 conseils : Déterminez votre bonheur au travail

3. Croissance

Nous voulons tous un bon travail qui paie bien et correspond à nos compétences. Mais il est tout aussi important d'exercer une fonction où vous pouvez apprendre de nouvelles choses qui vous seront utiles plus tard.

Si votre travail est trop facile, vous n'apprendrez probablement rien t cela vous exposera au risque de rester coincé dans une impasse. "C'est un peu comme aller à la salle de sport et entraîner toujours le même muscle. Le reste de votre corps en souffrira par la suite".

4. Impact

Votre travail vous permet-il de contribuer aux choses qui sont importantes à vos yeux ? Même si vous vous amusez, grandissez professionnellement et êtes bien payé, peut-être que ce que vous faites a peu de sens – pour vous. "C'est pourquoi de nombreuses personnes changent d'emploi plus tard dans la vie, passant d'emplois bien rémunérés en entreprise à des emplois plus créatifs comme l'écriture, la photographie ou encore des métiers plus épanouissants dans l'enseignement ou les œuvres caritatives".

En bref, si vous êtes bien payé, que vous vous amusez, apprenez et travaillez sur des projets qui ont du sens, considérez-vous comme chanceux. "Et si certains ou plusieurs de ces éléments manquent à l’appel, il est peut-être temps d'envisager d'autres alternatives", confirme Frank Vander Sijpe, directeur HR Trends & Insights chez Securex qui est d'accord avec ces quatre facteurs.

"Malheureusement, le premier élément – le salaire – semble souvent jouer un rôle dans les choix des travailleurs belges. Dans bien des cas, cela conduit au phénomène de 'cage dorée' où les gens retirent de la satisfaction par la biais de leur rémunération", conclut-il.

EXTRA : 6 conseils pour franchir le pas... tout en évitant les risques inutiles

(wv/eh)


16 janvier 2024
D'autres ont également regardé