Description de fonction
Précédent

1 de 52

Suivant

Le rôle du Supply Chain Manager pendant et après la crise du coronavirus

“nous espérons que la majorité des organisations tireront des leçons de cette crise et feront les investissements nécessaires pour cartographier plus précisément leur chaîne d'approvisionnement” (Robert Knieriem, Principal chez Robert Walters Interim Management).
Le nombre d’infections au Covid-19 ainsi que le confinement en Belgique impactent les ventes de nombreuses entreprises. Les chaînes d’approvisionnement sont perturbées, et ce particulièrement pour les organisations dépendant des matières premières ou de fournisseurs étrangers.

De nos jours, les Supply Chain Managers doivent faire face à de multiples challenges. Nous avons demandé à Robert Knieriem, Principal chez Robert Walters Interim Management, quel était l’impact du coronavirus sur le rôle du Supply Chain Manager, aujourd’hui et dans les mois à venir ?

A quoi ressemble le rôle du Supply Chain Manager pour le moment ?

« Nous avons vu beaucoup de gens faire des provisions ces dernières semaines, ce qui a chamboulé le secteur alimentaire. De fait, certains produits qui étaient généralement en stock ont disparu très rapidement et certains rayons de supermarchés ont été dévalisés », explique Robert. « Dans un premier temps, le Supply Chain Manager et son équipe doivent s’assurer que le planning soit passé en revue et que les rayons soient réapprovisionnés le plus vite possible. »

« Les gens ont tendance à paniquer lorsqu’ils voient des rayons qui ne sont pas remplis rapidement, ce qui les pousse à faire des provisions. Heureusement, la situation s’est stabilisée dans les supermarchés car les fournisseurs ont réagi rapidement et les équipes de supply chain ont pris les actions nécessaires. »

Qu’en est-il est des entreprises qui dépendent de fournisseurs étrangers ?

« Les organisations qui dépendent, pour leur production, de produits venant de Chine, d’Italie ou d’Espagne par exemple, sont en difficulté lorsque les usines locales ferment ou réduisent leur production. Cela rend la chaîne d’approvisionnement très complexe. Les fournisseurs ne peuvent livrer à temps, ce qui ralentit la production locale ainsi que la livraison », affirme Robert Knieriem.

« En Chine, la production reprend doucement mais nous constatons des problèmes de logistique : beaucoup de vols vers l’Europe ont été annulés, les frets aériens et maritimes doivent être replanifiés et cela a forcément un impact sur les coûts de distribution. C’est donc plus que jamais un challenge pour les équipes de supply chain qui doivent trouver des solutions : analyses d’inventaire, revue des plannings et recherche d’alternatives. »

Quel rôle joue le Supply Chain Manager dans une telle période de crise ?

« Les Supply Chain Managers qui ont clairement cartographié leur réseau d’approvisionnement avant cette pandémie, ont une vue claire des risques liés aux fournisseurs, de leurs composants et de leurs capacités. Cela requiert beaucoup de temps et de travail de la part des équipes de supply chain. »

« Les achats sont souvent mesurés en fonction des économies de coûts. Mais quand l’approvisionnement standard menace d’être compromis, le Supply Chain Manager doit réagir rapidement et faire appel à des alternatives », dit Robert. « Cela implique souvent des coûts additionnels mais assure que la chaîne d’approvisionnement ne souffre pas trop de la situation de crise. »

Est-ce trop tard pour les entreprises de se concentrer sur une optimalisation de leur chaîne d’approvisionnement ?

« Il n’est jamais trop tard », conclut Robert Knieriem. « Certaines entreprises vont bien-sûr souffrir de cette pandémie, espérer qu'elle soit vite maîtrisée afin de pouvoir reprendre leur travail comme avant. Nous espérons que la majorité des organisations tireront des leçons de cette crise et feront les investissements nécessaires pour cartographier plus précisément leur chaîne d'approvisionnement. »

« Engager un Supply Chain Manager expérimenté dans le secteur industriel adéquat assure que la chaine d’approvisionnement entière sera scrutée, que les risques seront calculés, que des alternatives seront disponibles de telle sorte qu’une solution puisse être rapidement trouvée si l’entreprise expérimente des perturbations ou situations de crise. »

(ss/kv) - Source : Robert Walters

17 avril 2020
Jobs recommandés

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé