Intérim Précédent

1 de 27

Suivant

Le marché du travail intérimaire est de plus en plus frileux

La proportion de personnes de plus de 50 ans occupant des emplois intérimaires augmente au fil du temps. L'origine des travailleurs intérimaires devient également de plus en plus diversifiée. En revanche, le nombre total d'heures prestées par les intérimaires a diminué depuis le début de l’année 2019. Le marché du travail intérimaire semble se refroidir…

30 octobre 2019

Partager

Ces conclusions se trouvent dans le rapport annuel publié par Federgon, la fédération des prestataires de services de ressources humaines. Pour commencer, la diversité en matière d'âge est frappante. En cinq ans, le nombre de personnes de plus de 50 ans occupant un emploi temporaire a par exemple augmenté de 63%. À l'heure actuelle, 12,1% des travailleurs temporaires ont plus de 50 ans. L'augmentation est la plus significative chez les personnes de plus de 55 ans.

Travailleurs intérimaires de plus en plus diversifiés

Un peu plus des trois quarts des travailleurs intérimaires sont Belges mais la progression des profils étrangers ressort clairement des chiffres. Ces derniers sont passés de 17% en 2011 à 24% en 2018. La plupart des employés intérimaires étrangers viennent des pays voisins (7%), du sud de l'Europe (2%) et du reste de l’UE (5%). Enfin, 2% des travailleurs intérimaires viennent des pays du Maghreb et 2,5% du reste de l'Afrique.

Canari dans une mine de charbon

Depuis un an, le nombre moyen d'heures prestées chaque jour par les intérimaires en Belgique est en baisse. Les ouvriers en particulier ont connu une diminution depuis un an en matière de travail intérimaire. Pour le marché de l’emploi global, la branche du travail intérimaire est parfois décrite comme 'le canari dans une mine de charbon'. Si le nombre d’heures prestées au sein du marché du travail intérimaire commence à baisser, cela indique généralement une économie ou un marché du travail en déroute.

En revanche, l’impact du travail intérimaire semble être en augmentation. Cette tendance s’illustre par la part de travailleurs intérimaires au sein des employés salariés : alors qu’elle n'était que de 1% au début des années 90, elle est passée à 2% dans les années 2000 et à 3% depuis l'année dernière. Selon Federgon, ces 3% n’ont jamais été atteints auparavant.

(eh/ll/wv)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?