Intérim Précédent

1 de 27

Suivant

Être patron d'une agence de recrutement à 27 ans

Travailler dans le secteur du travail temporaire, c'est être en contact avec des gens évoluant dans des domaines multiples et variés. Il s’agit généralement d’un environnement assez jeune. Floris Cossey en est l'exemple parfait. A moins de trente ans, il dirige une agence de recrutement à Waregem. "En tant que jeune dans ce secteur, les possibilités de croissance sont énormes."

15 novembre 2019

Partager

Lors de son entretien d’embauche chez Agilitas (anciennement T-Groep) il y a environ un an, Floris Cossey déclarait vouloir un jour être à la tête d'un cabinet de recrutement. Huit mois plus tard, ses rêves ont été exaucés et il gère désormais l’agence Agilitas de Waregem. Un Management trainee et une série de formations lui ont permis d’arriver à ses fins.

Quatre aspects

À 27 ans, il est le plus jeune directeur d’agence de l’entreprise mais avait déjà acquis de l’expérience de travail avant de relever ce nouveau challenge. "Mon poste précédent en tant que consultant dans une autre agence d’intérim m’a permis de connaître le secteur mais gérer sa propre agence est encore différent. Certaines agences optent parfois pour une approche ou une organisation différente en interne", explique-t-il.

Floris Cossey savait très bien ce qu'il voulait. "Lorsque j'ai postulé, j'ai annoncé mon ambition de gérer ma propre agence. L’idée d’occuper un poste managérial me plaisait énormément. Il a ensuite été décidé que je devais me perfectionner dans les quatre aspects les plus importants de la gestion d’une agence : les ventes, les finances, les objectifs personnels des collègues et enfin le fonctionnement pratique d’un tel bureau."

Anti-discrimination

Floris Cossey a pu s’appuyer sur un Management Trainee d’une durée de huit mois. Une telle formation s'est avérée nécessaire afin de le familiariser a de multiples domaines. "Il y avait de nombreuses formations au sujet de la législation sociale, des différents types d’entretiens, des techniques de vente ou encore de la politique en matière de lutte contre la discrimination des candidats. Lors de cette première série de formations d’une durée de six à sept semaines, nous avons fait l’objet d’un suivi assez précis. Certains cours étaient obligatoires tandis que d’autres pouvaient être suivi en plus si vous le jugiez nécessaire."

Floris s'est ensuite tournée vers la pratique. "On m'a assigné un mentor et j'ai pu travailler dans deux ou trois agences afin de perfectionner mes compétences. J'ai par exemple géré un bureau pendant quelques semaines lorsque son responsable était en vacances. Ce fut une expérience d’apprentissage très enrichissante", explique-t-il en soulignant avoir beaucoup apprécié les interactions dans son travail au quotidien. "J'ai été autorisé à donner du feedback de la manière dont je le souhaitais."

Réputation

Entretemps, Floris est devenu gérant de son agence. "Je trouve cela fantastique de pouvoir me développer au sein d’un tel groupe. Je suis profondément reconnaissant vis-à-vis de mon employeur et les formations qu’il propose augmentent chaque jour mon niveau de confiance."

Le secteur de l’intérim a parfois la réputation de connaître des roulements de personnel assez importants. En revanche, les agences d’intérim telles que celle de Floris offrent des opportunités aux jeunes employés. Les collègues de travail de Floris à l’agence de Waregem sont tous âgés d’une vingtaine d’années.

(eh/ll/wv)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?