Développement personnel
Précédent

1 de 748

Suivant

En quoi la crise du coronavirus impacte-t-elle les ingénieurs ?

23 février 2021

"Deux ingénieurs sur trois considèrent la crise du coronavirus à la fois comme une opportunité et une menace".

Dans quelle mesure le COVID-19 change-t-il le travail et les compétences attendues des ingénieurs ? L'association flamande d'ingénieurs 'ie-net' a interrogé 1.064 ingénieurs. Résultats des courses : les compétences communicationnelles et la volonté de changer deviennent de plus en plus importantes.

Tout d’abord, l'impact de la crise du coronavirus sur le métier d'ingénieur reste assez limité. La grande majorité (93%) travaille toujours pour le même employeur qu'avant le premier lockdown. En revanche, 20% des ingénieurs contactés l'année dernière ont été temporairement au chômage pendant une certaine période (limitée).

Selon l'enquête ie-net, deux ingénieurs sur trois considèrent la crise du coronavirus à la fois comme une opportunité et une menace. Les organisations ont toutefois vraiment pu compter sur leurs ingénieurs. Près de quatre sur dix ont contribué à des solutions pour maintenir leur entreprise en bonne santé à la suite du COVID-19. Les éléments ci-dessous sont également ressortis de l’étude :

1. Moins de travail à l'étranger

Une tendance évidente. 93% des ingénieurs flamands travaillent exclusivement dans notre pays pendant la crise du coronavirus. Auparavant, ils n’étaient que 66% à le faire. Les affectations et les voyages à l'étranger sont donc clairement en veilleuse. Le pourcentage d'ingénieurs séjournant régulièrement à l'étranger pour des raisons professionnelles est passé de 27% à 5%.

2. Télétravail

Presque tous les ingénieurs (94%) travaillent régulièrement à domicile. Avant l’apparition du coronavirus, seuls trois sur quatre avaient la possibilité de télétravailler à domicile et le faisaient. L'isolement social et la communication plus difficile avec les employés semblent être les plus grands points d’attention du travail à domicile.

Près de la moitié des ingénieurs estiment que leur productivité à la maison est tout aussi élevée qu'au travail. Les opinions sont partagées dans l'autre moitié, mais majoritairement positives. 31% trouvent leur productivité à la maison plus élevée qu'au bureau, 22% se sentent plus productifs dans l'entreprise elle-même.

Lisez aussi notre guide électronique : Travailler à domicile de manière saine et productive

3. Préférence pour les formations classiques

Malgré le coronavirus, 44% des répondants ont suivi des formation, celles-ci se déroulant le plus souvent en ligne. Les ingénieurs préfèrent toutefois les formations classiques, c’est-à-dire à un endroit spécifique. Ils optent pour des formations purement classiques (préférées par 31%) ou hybrides (une combinaison de cours numériques/en classe, préférées par 30%). Seul un quart des répondants choisissent des formations 100% numériques.

Extra : Changer d’emploi à l’ère du coronavirus : bonne ou mauvaise idée ?

4. Carrière stable

75% des ingénieurs interrogés souhaitent développer davantage leur carrière chez leur employeur actuel. Ils estiment également que l'emploi y est stable. Près de la moitié des ingénieurs s'attendent à ce que l'organisation dans laquelle ils travaillent change, mais que cela n'aura aucune incidence sur leur travail. Trois sur dix s'attendent même à ce qu’il n’y ait aucun changement. Les autres (deux sur dix) soupçonnent un changement de cap et pensent que l'organisation dans laquelle ils travaillent va changer et que cela aura des implications sur leurs postes.

5. La communication et la flexibilité sont primordiales

Environ la moitié des ingénieurs affirment que la crise du coronavirus entraîne une augmentation de la charge de travail. Les compétences générales ou 'soft skills' sont de plus en plus demandées. Selon les répondants, les trois compétences qui sont devenues importantes dans le contexte actuel sont les compétences communicationnelles, la volonté de changer et l'agilité professionnelle.

Lisez aussi : Quelles sont les 5 'soft skills' les plus demandées ?

Les aspects les plus substantiels du poste (tels que les connaissances de fabrication et la connaissance de l'analyse des données et des outils) sont en bas de la liste des compétences les plus demandées. Le coronavirus a rendu l'ingénieur plus communicatif.

À la recherche d’un (nouvel) emploi ? Consultez notre offre d’emploi actuelle en ingénierie...

(wv/eh)


Jobs recommandés
D'autres ont également regardé