Précédent

1 de 4049

Suivant
Article suivant:

5 leçons de carrière du groupe Coldplay

Développement de l'impression 3D : des cookies tout droit sortis de l'imprimante

18 juin 2019

"Pour nous, c'est une nouvelle façon de travailler plutôt amusante" (Erika Vanvuchelen, employée chez le fabricant de spéculoos et de confiseries Vanvuchelen).

Personnaliser des produits et les confectionner à l’aide d’imprimantes 3D est une tendance qui perdure. Les spéculoos et autres biscuits n’y échappent pas. Voici l’histoire d'une boulangerie locale devenue spécialiste de l'impression 3D.

Chaussures de sport (Nike), pièces automobiles (Mini), jeans (Levi's) et même montures de lunettes (Bawsome), de nombreuses entreprises ont compris qu'il existait une demande relativement importante en matière de produits personnalisés que les clients peuvent entièrement confectionner. De nos jours, le consommateur A ne veut pas exactement la même chose que le consommateur B, qui veut à son tour quelque chose de différent du consommateur C.

Un telle approche sur mesure est problématique pour les entreprises depuis bien longtemps :  pour les produits fabriqués à la chaîne, il n’est pas efficace d’arrêter les machines afin d’utiliser des couleurs, des formes ou des matériaux spécifiques. L’impression 3D facilite beaucoup les choses.

 

Ici et maintenant

 

Le fabricant de spéculoos et de confiseries Vanvuchelen a déidé de surfer sur cette tendance. "Cela faisait un certain temps que nous offrions à nos clients la possibilité de personnaliser leurs spéculoos et nous travaillions avec un spécialiste externe de l'impression 3D", explique Erika Vanvuchelen, directrice commerciale. "Vu l’augmentation du nombre de demandes, le temps d’attente était parfois d’un mois. De nos jours, les gens n’ont plus la patience d’attendre et veulent tout immédiatement."

Erika Vanvuchelen a donc décidé d'investir elle-même dans un tel appareil. "Soyons clairs, ce ne sont pas les biscuits eux-mêmes qui sortent de l'imprimante mais bien des moules avec lesquels nous les confectionnons. Nous pouvons actuellement fabriquer un moule 100% sur mesure en quelques heures ou tout au plus en quelques jours. La demande provient à la fois des entreprises et des particuliers, à hauteur de 50% pour chaque catégorie.

Bon nombre de sociétés fabriquent des spéculoos comme cadeaux promotionnels ou à distribuer lors de salons ou évènements professionnels. Les particuliers les commandent généralement pour des mariages ou des communions". Cela montre que n’importe quelle entreprise de taille "moyenne" peut actuellement tirer parti de l'impression 3D.

 

Pas de poussière dans les spéculoos

 

L'imprimante se trouve dans une pièce distincte de la boulangerie, affirme Erika Vanvuchelen. "Nous produisons de la poussière lorsque nous fabriquons un moule et celle-ci ne doit en aucun cas être en contact avec les biscuits. Le moule lui-même est fabriqué à partir d'un type spécial de plastique qui répond à toutes les normes de sécurité alimentaire. Il est composé de 40% de matériaux recyclés. Non, pas 100% sinon il ne répondrait plus aux normes de sécurité alimentaire. Nous conservons la plupart des moules mais, s'il s'agit d'un moule pour un événement unique comme par exemple une communion, il peut également être jeté dans un sac bleu donc c'est bon pour l'environnement (rires)."

La question reste bien sûr de savoir si un tel spéculoos personnalisé est beaucoup plus cher qu'un spéculoos 'normal' ? "En fait, le prix des biscuits reste le même. La seule chose que nous facturons en supplément est le coût du cliché utilisé pour la production du moule. Pour un petit biscuit rond ou rectangulaire, il est de 25 euros tandis que, pour un grand format rectangulaire de six centimètres sur huit, il sera de 35 euros. Vous pouvez par exemple mentionner le nom de votre entreprise ou de votre partenaire, ou même ajouter un logo ou une photo si vous le souhaitez."

Les personnes souhaitant encore plus sortir du lot n'ont pas à s’inquiéter. En dehors de la taille du moule, il n'y a pas de limite au niveau de sa forme, explique Erika. "Tout est permis. Le client veut un spéculoos en forme de soleil ou de lune ? Aucun problème. Les prix des moules peuvent s’obtenir sur simple demande du client."

 

Étroite collaboration

 

Depuis que la boulangerie Vanvuchelen a commencé à utiliser l'imprimante 3D au début du mois d'avril, des milliers de spéculoos au design personnalisé ont été cuits au four, explique Erika. "C'est en effet un succès. Pour le client, il est agréable de pouvoir adapter complètement son spéculoos en fonction de ses souhaits. Pour nous, il s’agit d'une nouvelle façon de travailler plutôt amusante. Nous collaborons avec les clients et de nombreux e-mails sont échangés jusqu'à ce que la conception du moule soit complètement aboutie. C’est une démarche que nous menons du début à la fin avec le client."

(eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé

Rechercher des articles

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Ou recherchez dans 14941 autres jobs