Recherche avancée
Afficher la recherche
Recherches récentes Supprimer

Toutes les bonnes raisons de détester son entreprise

Une entreprise, on peut la regarder des deux bouts de la lorgnette. Soit d’en haut, c’est souvent la plus classique des vues empruntées par les spécialistes du management. Et puis il y a la vue d’en bas, telle que les collaborateurs la perçoivent. Inutile de dire qu’elles sont très différentes, voire distantes l’une de l’autre.

Hubert Landier, écrivain, s’intéresse au problème de près et se lance dans l’analyse de centaines d’entretien, de diagnostics de crise, de missions de médiation et d’étude du climat social qu’il est amené à réaliser dans le cadre de son activité. Ce dans les entreprises de tout secteur d’activité, de toutes tailles, auprès des vedettes du CAC 40, comme auprès de modèles de réussite managériale ou de petites entreprises inconnue. Landier a ainsi la chance de profiter de la vue d’en bas et de la confronter à celle d’en haut.

Puis, il décide d'écrire un livre pour décrire le paradoxe, et dépeindre le pire et le meilleur des entreprises. C’est ainsi qu’il identifie (au moins) 18 bonnes raisons de s’énerver au bureau, de râler sur son employeur. Et qu’il truffe son analyse de plein de conseils pratiques.

Conclusions ? Le management n’est pas une belle théorie qui s’apprend sur les bancs des grandes écoles de management. Non, c’est d’abord du bon sens et du vécu au quotidien.

Râleurs et fiers à la fois

Si les Français, l’objet de l’étude de l’auteur, sont souvent critiques face à leur entreprise, ils ne s’en montrent pas moins intéressés, fiers de leur travail qu’ils voient comme une source de développement personnel et d’intégration sociale, voire comme leur raison de vivre.

En gros, pourquoi s’énerve-t-on ?

Que reprochent-ils alors à leur employeur ? Ce sont en général des conflits collectifs qui débouchent sur un désengagement personnel. L’auteur identifie les effets, les coûts, les causes et les remèdes au désengagement et cite entre autres le manque d’information, le caractère subjectif des augmentations salariales, les procédures Top Down plutôt incompréhensibles, les objectifs irréalistes, le manque de considération face aux suggestions du personnel… Cela peut aussi tout aussi bien être très futile qu’essentiel, comme des sanitaires défectueux mais aussi le refus de primes sans raison valable.

Tuyaux aux managers pour éviter que ne soit prononcé le divorce

La valeur de l’ouvrage est dans les conseils dont Hubert Landier enrichit ses témoignages et conclusions : que faire lorsque l’on est manager pour réconcilier les salariés avec leur employeur et créer le bien-être au travail ?

Comment éliminer les sujets d’énervement, les occasions de détester son entreprise et les raisons de baisser les bras ? Tout un programme ! Basé sur le respect des salariés et la recherche de sens dans leur mission…

Sources : SocioLand, le blog de l’auteur Hubert Landier 

Plus d'info Heureux au travail